Vacances : les plus belles régions françaises

vacances en France

De tous les grands États européens, la France est le plus ancien et, compte tenu de ses départements et territoires d’outre-mer d’Amérique, d’Asie et d’Océanie, le plus grand, après la Russie. Cette longue et pittoresque histoire d’unité a laissé des traces artistiques, folkloriques et culinaires profondes dans le pays, le rendant unique au monde par sa variété ainsi qu’un point de référence essentiel pour la culture occidentale. La même variété se retrouve dans les paysages qui changent radicalement du nord au sud : les vignobles de Champagne et de Bourgogne, la campagne romantique de Provence, le climat doux de la Côte d’Azur avec ses célèbres plages, lieu de rencontre de la jet set internationale, la mer d’émeraude de Corse, la beauté sauvage de la Bretagne, les châteaux de la Loire et des centaines d’autres villages et villes capables de réserver aux touristes de continuelles surprises. Pour en savoir d’avantage sur les meilleures destinations de voyage et comment réserver en ligne, cliquez ici.

Paris, la ville lumières

Appelée poétiquement Ville Lumière ou, plus informellement, Paname (en raison de la diffusion du chapeau de Panama parmi les Parisiens au début du XXe siècle), Paris, la capitale française est universellement considérée comme l’une des villes les plus fascinantes et les plus séduisantes au monde. Pour découvrir Paris, vous pouvez partir de son symbole, la Tour Eiffel, construite pour l’Exposition universelle de 1889. Equipée d’ascenseurs et d’escaliers (les marches sont de 1792), la tour est divisée en trois niveaux et offre une vue à 360 degrés sur toute la ville. Des vues panoramiques peuvent également être appréciées depuis l’Arc de Triomphe construit en 1806 sur la place de l’Étoile à la demande de l’empereur Napoléon, qui voulait célébrer ses victoires militaires. De là-haut, vous pouvez également admirer, au loin, le « cousin » moderne de l’Arc de Triomphe : la Grande Arche de la Fraternité, inaugurée en 1989 – le bicentenaire de la Révolution française – dans le quartier de La Défense, et dédiée à l’humanité et aux idéaux humanitaires.

La Grande Arche est située dans le prolongement de l’Axe Historique, également connu sous le nom de Voie Triomphale, que vous pouvez visiter dans certains des lieux incontournables de la ville. En partant de la place de l’Étoile et en longeant la triomphante avenue des Champs-Élysées avec ses rangées de platanes et ses boutiques et cafés étincelants, on arrive à la place de la Concorde, célèbre pour avoir été le théâtre d’exécutions à la guillotine pendant la Révolution française et les années de terreur (ici, Louis XVI a été décapité en 1793 et Maximilien de Robespierre en 1794). Les Jardins des Tuileries surplombent également la place, également le long de l’axe historique : créés par Catherine de Médicis au XVIe siècle, ils entourent le palais des Tuileries. Le palais des Tuileries a été détruit pendant la Révolution française et les jardins sont devenus un parc public comme ils le sont aujourd’hui. Sous Napoléon, les jardins ont été modifiés à la demande de l’Empereur, qui y a fait construire un autre arc célébrant ses victoires : l’Arc de Triomphe du Carrousel, également situé sur l’Axe Historique, relie désormais les jardins des Tuileries à ceux du Louvre. Et c’est du Louvre qu’est partie la Voie Triomphale à l’origine : du point où se trouve aujourd’hui la Pyramide de verre, commandée par le Président Mitterrand, qui est l’entrée du musée depuis 1988.

La promenade peut se poursuivre le long de la rue de Rivoli pour tourner d’ici au célèbre Pont Neuf, le plus ancien des 37 ponts qui permettent de passer d’une rive à l’autre de la Seine. En la traversant, on arrive à l’île de la Cité, le cœur historique de la ville qui abrite la Sainte Chapelle, chef-d’œuvre de l’architecture gothique française, et la cathédrale Notre-Dame, blessée par un incendie qui s’est déclaré le 15 avril 2019 et qui a détruit et effondré le toit et la flèche.

Mais la beauté de Paris ne se cache pas seulement derrière les murs de ses palais et de ses cathédrales. Il sera passionnant, pour le voyageur qui n’aime pas suivre des itinéraires trop touristiques, de se perdre dans les différents quartiers parisiens, chacun ayant ses caractéristiques bien définies et son caractère propre. Parmi les plus intéressants, citons : Bagnolet, dans le 20e arrondissement, un quartier melting-pot habité par des Turcs, des docteurs libanais et français et où les odeurs de narguilé et d’épices se mêlent aux arômes du pain et du fromage locaux ; le quartier latin, fréquenté par des étudiants et des professeurs de la Sorbonne, qui propose de nombreuses librairies ; et le Marais, sur la rive droite de la Seine, un ancien quartier juif et aujourd’hui le centre de la vie gay et à la mode parisienne.

En périphérie de Paris, ne manquez pas une visite du château de Versailles et un petit séjour à Disneyland Paris, le grand complexe touristique avec double parc d’attractions dédié au monde Disney.

Lyon et ses richesses culturelles

La troisième ville de France après Paris et Marseille, Lyon est située au confluent du Rhône et de la Saône et se compose d’un centre historique (Vieux-Lyon, Fourvière, Saint Jean), déclaré patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, et de la nouvelle ville plus commerciale. Dans le Vieux-Lyon, pendant la Renaissance, les guildes de la soie ont été établies et des bureaux et des maisons ont été construits, qui constituent encore aujourd’hui un extraordinaire complexe urbain. Dans cette zone se trouve également la cathédrale Saint-Jean, à l’intérieur de laquelle vous pouvez admirer l’horloge astronomique : située dans le bras gauche, tous les jours à 12, 14, 15 et 16, l’horloge bat les heures avec un hymne à Saint-Jean-Baptiste, auquel la cathédrale est dédiée. Aujourd’hui, le cœur battant de Lyon est la Presqu’île, où les Lyonnais se retrouvent pour prendre un café, faire du shopping ou visiter le Musée des Beaux-Arts, qui donne sur la place des Terreaux, une place pavée de granit ornée de 14 piliers et de 64 jets d’eau.

La Vallée de la Loire et ses magnifiques châteaux

La vallée de la Loire est un paradis pour les amateurs de châteaux : c’est ici que se trouvent certains des plus beaux du monde, comme le château d’Amboise, autrefois siège de la Cour Royale ; le château de Chaumont et le château de Chenonceau, qui reflète son extraordinaire architecture Renaissance sur les bords du Cher.

La Normandie et sa célèbre gastronomie

Il faut quelques heures de voiture pour se rendre en Normandie depuis Paris. C’est l’enclave gastronomique où les chefs les plus célèbres s’essayent aux cuisines de restaurants de charme. D’un point de vue touristique, la région est connue pour ses cathédrales, ses abbayes et ses châteaux (Rouen, Évreux, Caen, Coutances, Lisieux, Jumièges, Les Andelys), mais aussi pour les lieux où les Alliés ont débarqué pendant la Seconde Guerre mondiale (les célèbres plages, les musées et les cimetières militaires disséminés le long du littoral, comme Arromanches, face à la mer, avec son musée du débarquement).

Ne manquez pas, dans la région, l’abbaye du Mont Saint-Michel. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’abbaye est accessible à pied à marée basse mais reste isolée lorsque la mer monte. Le bâtiment est situé sur la ligne dite de l’Archange Michel, qui selon la légende représente le coup d’épée avec lequel l’Archange a chassé le diable, le reléguant en enfer pour toujours. Dans cette ligne, il existe six abbayes dans le monde : Skelling Michael, en Irlande, le Mont Saint Michel, en Cornouailles (considérée comme la jumelle de celle des Normands, car elle est située sur une île soumise aux marées), la Sacra di San Michele, à Val Susa, dans le Piémont, le Sanctuaire de Saint Michel Archange, sur le Gargano, dans les Pouilles, le Sanctuaire de Saint Michel sur l’île de Symi en Grèce et le Monastère du Mont Carmel, en Israël.

La Bretagne et ses beaux paysages

Au nord, la Bretagne mérite une visite avec ses paysages de contes de fées, ses maisons de pêcheurs, la mer où l’on peut surfer et Nantes, considérée comme la ville la plus vivable de France, avec son architecture signée par Le Corbusier et Jean Nouvel, ses châteaux et ses anciens chantiers navals hérités de l’histoire et transformés en parcs urbains.

L’Alsace et ses circuits à travers la nature, l’histoire et la gastronomie

Elle n’est devenue française qu’à la fin de la première guerre mondiale, et aujourd’hui la petite Alsace, qui est à la frontière avec l’Allemagne, est l’une des régions les plus intéressantes à visiter. Non seulement pour Strasbourg où le Parlement et le Conseil de l’Europe ont leur siège et où, en décembre – comme dans la meilleure tradition allemande – d’importants marchés de Noël très fréquentés sont organisés, mais pour tout le territoire qui englobe la culture française et allemande et offre des expériences uniques, également du point de vue gastronomique.

La Bourgogne et ses bons vins

Une visite en Bourgogne est également un must pour les amateurs de bon vin. Non seulement pour déguster le Pinot Noir et le Chardonnay, mais aussi pour visiter les fameux « clos », murs de pierres sèches, construits à l’époque médiévale, qui entourent et protègent le « climat », des parcelles cultivées en vigne, dont les conditions particulières (exposition, composition du sol) caractérisent les vins. Un patrimoine culturel et un territoire unique qui, en juillet 2015, a été inscrit sur la liste de l’UNESCO.

Le programme comprend des visites de caves même si vous arrivez en Champagne, où il est facile d’organiser un circuit de vignobles. Mais il faut aussi voir ici la cathédrale de Reims, chef-d’œuvre de l’art gothique dans lequel les rois de France ont été couronnés, d’Ugo Capeto, en 987, à Charles X, le dernier roi de France, en 1825. Curiosité : les armoiries du dernier souverain sont aujourd’hui conservées, ainsi que d’autres pièces uniques des différents couronnements, dans le Palais du Tau adjacent, ancienne résidence des archevêques, qui conserve les trésors de la Cathédrale.

Le Midi et sa diversité historique et culturelle

Un voyage en soi mérite le « Midi » de la France : l’Occitanie, la Camargue, la Provence et la Côte d’Azur, très différentes les unes des autres mais toutes aussi fascinantes par leurs particularités. De la première, située au pied des Pyrénées, il faut profiter de la vie sereine et détendue qui rappelle celle de la province italienne. Nîmes, en revanche, était l’une des villes les plus florissantes de Gaule à l’époque romaine et, aujourd’hui encore, l’amphithéâtre, la Maison Carrè et les vestiges du temple de Diane témoignent de sa splendeur ancienne. On peut cependant encore respirer l’atmosphère médiévale dans la ville voisine de Carcassonne, une cité fortifiée avec une imposante muraille parsemée de 52 tours, dans laquelle a été tourné le film Robin des Bois le Prince des Voleurs avec Kevin Costner, sorti en 1991.

La Camargue, en revanche, est particulièrement appréciée pour sa nature : située entre les deux bras du delta du Rhône, elle abrite plus de 400 espèces d’oiseaux, dont des flamants roses qui enchantent les touristes par leur merveilleux plumage, et une race particulière de chevaux, la Camargue. La plus grande ville est celle des Saintes-Maries-de-la-Mer, destination des pèlerinages annuels des Roms qui vénèrent Sainte Sara, mais la plus célèbre pour les touristes est la ville médiévale fortifiée d’Aigues-Mortes. À l’extrême nord du delta, à la hauteur de la principale bifurcation du Rhône, se trouve Arles, « porte » de la Provence. Bien qu’elle ait été la capitale provinciale de l’Empire romain et que des spectacles et des concerts se tiennent encore aujourd’hui dans l’amphithéâtre, Arles est surtout connue pour avoir accueilli Vincent Van Gogh. Dans la ville, tout parle du peintre hollandais, et bien que la célèbre Maison jaune du tableau soit aujourd’hui lilas, le ciel étoilé au-dessus du Rhône est resté identique à celui immortalisé par l’artiste et peut être admiré autant que les champs de tournesols à l’extérieur de la ville.

Les villes les plus importantes de Provence sont Aix-en-Provence, ville française raffinée et élégante, où est né le peintre Paul Cézanne, dont on peut aujourd’hui visiter l’atelier, Avignon, la cité des Papes, et Marseille, la deuxième ville de France. La vie à Aix-en-Provence tourne autour du Cours Mirabeau, une large avenue bordée d’arbres à mi-chemin entre la ville nouvelle et la vieille ville. Centre étudiant très important, Aix se visite à pied, pour admirer l’Hôtel particulier historique, photographier les belles fontaines qui enrichissent la ville et s’arrêter pour acheter les Calissons d’Aix, bonbons à la pâte d’amande typiques du lieu.

Le Palais des Papes est encore aujourd’hui une destination incontournable pour ceux qui visitent la ville. Tout comme le Pont d’Avignon qui est aujourd’hui inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO mais qui est à moitié détruit : il ne reste que quatre arches, alors qu’à l’origine il en comptait 22 et mesurait 900 mètres de long. En juillet, Avignon accueille un important festival de théâtre qui « envahit » la ville pendant trois semaines.

Vivante, multiethnique, cosmopolite et d’avant-garde, Marseille, qui a été en 2013 la capitale européenne de la culture, est l’une des villes les plus fascinantes d’Europe. Ses symboles sont la basilique de Notre-Dame de La Garde qui se dresse sur la colline comme pour protéger et saluer les marins et le Vieux-Port, aujourd’hui entièrement rénové. Mais le MuCEM, Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, mérite aussi une visite : à l’intérieur de la structure en filet gris perle qui ressemble à une dentelle, il accueille des expositions temporaires et une collection permanente liée à la culture et à la production artistique des peuples de la Méditerranée. En face de Marseille se dresse le château d’If, le château-fort utilisé comme prison dans lequel Dumas a fait emprisonner son Edmond Dantes dans le roman Le Comte de Monte-Cristo. Le château n’est plus une prison depuis 1915 et aujourd’hui il peut être visité par une navette reliée au Vieux Port.

Quand on parle de la Côte d’Azur, la pensée s’envole vers Saint Tropez, Cannes et le Festival  qui anime la ville chaque année en mai ou Nice avec sa Promenade des Anglais et ses chaises bleues, où l’on peut s’asseoir et admirer la mer. Mais la Côte regorge de petites perles peu connues du tourisme de masse : sur la mer, comme Porquerolles, le joyau naturaliste des Iles de Hyères, et à l’intérieur des terres, où Grasse mérite une visite au Musée international de la Parfumerie, unique au monde.

La Corse et sa richesse naturelle

Troisième île méditerranéenne, la terre natale de Napoléon possède un territoire très varié. Mais c’est précisément cette splendide mosaïque de paysages, composée également de lacs de montagne, de gorges creusées dans les parois granitiques des montagnes et d’étendues de verdure, qui constitue le principal attrait de l’île, dotée d’un patrimoine naturel extraordinaire protégé par des réserves et un parc marin.

La France d’outre-mer

La « France d’outre-mer » désigne les régions qui font partie de la République française mais qui sont situées en dehors du continent européen à savoir la Polynésie française, Saint Barthélemy et Saint Martin, dans les Antilles françaises, l’île de la Réunion et la Nouvelle Calédonie qui sont très populaires auprès du tourisme d’élite.

.

Contacter un spécialiste pour réserver un road trip en France
Vacances en France : les 10 endroits à visiter absolument